GUIRLANDE de sapin pour mettre le feu… (V2)

GUIRLAND3

Si vous arrivez directement sur cette page par un moteur de recherche, vous pouvez avoir accès à la table des matières et à chaque article, en page d'accueil.    L'accès se fait par l'un des deux liens en tête de colonne de droite ----->

1 URGENCE

Cet article très court est une urgence. J'espère seulement qu'il n'y aura pas d'accidents par incendie qui arriveront, mais statistiquement, cela devrait arriver surtout si l'on abandonne le sapin tout illuminé...(C'est dangereux et en plus mauvais pour la planète, bien plus que le mode veille de la télé).
Je n'ai pas pour habitude de montrer ainsi du doigt aussi ouvertement, mais il s'agit cette fois d'un problème grave mettant en jeu la sécurité des personnes et des biens, aussi j'enverrai une copie de cette page à la DGCCRF pour qu'ils prennent les bonnes décisions (de suppression du marché et du rappel des produits avant qu'il n'y ait des accidents).

2 Made in CHINA

On sait que Noël incite à la joie, et je n'y ai pas coupé. Bien que je ne sois pas l'acheteur direct, j'en supporte les conséquences. Alors j'ai été prudent, car finalement la boîte était trop belle pour ne pas cacher quelques misères…Made in China ! Cela résume tout dans 99% des cas !

Je trouve scandaleux que les acheteurs de la grande distribution soient aussi incompétents en matière électrique et sécurité. Pourtant Noël qui approche devrait éveiller toutes les suspicions et raviver aussi toutes les arnaques.
Arrêtons d'acheter quelque chose qui au final coûte beaucoup plus cher. (Cela est vrai pour les achats de ma famille aussi, hélas !)

3 Le problèmeGUIRLAND4

Il s'agit du clignoteur d'une guirlande de 20 ampoules de 12 Volts en série. La guirlande est dotée d'un clignoteur électronique sur circuit imprimé (et module en bounding) dont les règles élémentaires de conception n'ont pas été respectées.
En effet sur le petit circuit imprimé, les distances inter-pistes pour des appareils reliés au 220 V ne sont pas conformes. Non seulement, ces distances sont beaucoup trop faibles, mais encore la forme des pistes constitue des pointes de type éclateur à arc. C'est vraiment le nec plus ultra dans la conception imbécile et incompétente d'un circuit imprimé qui est relié au secteur 220 V.

A la mise sous tension il y a amorçage entre une sortie et la tension continue redressée par un pont de 4 diodes (sous le condensateur en jaune).
Lors de la mise sous tension, j'ai entendu un grésillement, aussi j'ai arrêté tout de suite et j'ai décidé d'ouvrir le boîtier ultérieurement, car je n'avais pas le matériel sur place…
Ouverture "difficile" car les vis étaient cachées sous les patins caoutchouc (d'habitude c'est de la colle), puis mise sous tension : résultat un arc électrique permanent entre les deux points rouges indiqués sur la photo.
Le problème est double en réalité, car non seulement le fil soudé allait trop loin, favorisant largement l'amorçage, mais le CI avait en plus une pointe d'amorçage de part sa conception. (Sur la photo le fil a déjà été ressoudé, car il touchait presque l'autre point rouge vers la pointe de l'angle droit en rouge).

Je suspecte également que le fabricant de "l'empire céleste" avait connaissance du problème, car une perle de résine (genre de stéarine ?) a été coulée justement à ce seul endroit ! Si c'est le cas, ce serait criminel !

4 Correction du problème

J'ai d'abord ressoudé correctement le fil, puis coupé en premier lieu le coin de la piste (voir photo) qui constitue un éclateur (tracé en rouge des pistes initiales avant coupure par mes soins).
En regardant de plus près j'ai vu que le problème était plus étendu que je ne l'imaginais, car aucune distance n'est respectée, et principalement de l'autre côté (flèches rouges).
Cela est encore aggravé par le fait que le circuit imprimé n'est pas en fibre de verre mais en bakélite jaune, qui doit brûler tout à fait "correctement"…
Enfin pour comble de mal façons, quelques gouttelettes de soudures dont une seule est encore visible (flèches rouges également)

Alors en connaissance de cause j'ai considéré ce circuit, même modifié pour le seul problème manifesté, comme DANGEREUX. J'ai donc décidé de supprimer le clignoteur, et pour ne pas mettre de domino de raccordement, j'ai placé une poire de lampe de chevet (photo de tête d'article) qui permet de raccorder le fil portant la prise à la guirlande elle-même.
Pour parfaire le raccordement j'ai même utilisé des embouts électriquGUIRLAND1es, pour être totalement en sécurité.

Cette solution, outre cet interrupteur (assez inutile, mais nécessaire) permettra à ceux qui ne peuvent pas retourner le produit de pouvoir l'utiliser EN SÉCURITÉ mais sans clignotant.

Pour les autres, j'espère que la DGCCRF fera le nécessaire pour faire rapatrier le produit pour remboursement.

Il ne faut surtout pas me dire que le petit fusible sautera en cas de problème, car il ne faut pas confondre feu et courant trop élevé entraînant la fusion d'un fusible !
Dans ce cas le fusible ne sert pas éteindre un incendie. Quand on sait que le sapin de noël peut s'embraser en une fraction de seconde …

5 Conclusions

J'espère que votre sapin ne prendra pas feu ! Et que la grande distribution contre laquelle j'ai beaucoup de points négatifs à reprocher, (voir article sur l'OTAX) saura faire la part des choses et se montrera moins commerçante à l'avenir et plus intelligente dans ses choix d'achats techniques.

La DGCCRF vient (après plus de 40 jours) de me répondre (sans date de courrier) que ces guirlandes sont conformes (à quoi ? je ne sais pas !). La première des choses à dire est qu'ils ont répondu ! C'est déjà bien ! Mais j'ai bien du mal de comprendre cette réponse, car mes défunts professeurs d'électroniques doivent se retourner dans leur tombe. J'ai une fois de plus la confirmation qu'il ne sert malheureusement à rien de signaler, car finalement c'est vous qui passez pour l'idiot du village !
Vou avez eu la réponse officielle de la DGCCRF, mais sachez que je maintiens formellement ma position du caractère dangereux de la conception de ce produit. J'ajouterai encore qu'une partie de ce circuit est en courant continu et qu'un amorçage avec ce type de courant est très difficile à éteindre, car il n'y a pas de passage à zéro de la sinusoïde pour interrompre le courant.
Je rappelle enfin qu'un grésillement sur un tel appareil est anormal et un véritable danger. Il faut absolument le débrancher (car il fonctionne tout de même dans ce cas)
Votre sagacité saura faire la part des choses...

Joyeux Noël à toutes et tous et restez vigilants sur ces guirlandes.

Dernières nouvelles environ 1 année plus tard, je vois à la télé sur France 2 ce jour 2/12/2009 que les tests des organismes gouvernementaux ont mis en avant ce petit boîtier vert (ou similaire) pour un problème de feu...Après avoir démenti l'année précédente...

Auraient-ils copié ou refait une vaccination H1N1 ? Demandez leurs...Dans tous les cas ce n'est pas seulement le seul test au bec Bunsen  qui compte, c'est la propension d'un produit à mettre le feu. (L'entretien du feu est seulement une conséquence d'une erreur initiale l'ayant provoqué)
Dans cet aspect, c'est directement la conception et la réalisation qui sont en cause. Je dois reconnaître que les directives données sont parfaitement saines et conseillent de ne pas laisser allumé des guirlandes en l'absence de surveillance. Je confirme cette recommandation à appliquer (si vous vous absentez, ou si vous allez dormir).
De plus lorsque vous dormez vos yeux sont à priori fermés, alors ne gaspillez pas l'énergie éteignez !
Allez...à Noël 2010 pour la suite !

____ ( retour début article ) ____

____ ( retour accueil bricolsec) ____
____ ( retour accueil lokistagnepas) ____