Pannes machine à laver FAR L67100

FAR1Droite

1    Pannes erratiques
2    Démontage / remontage
2.1    Extraction du Circuit imprimé
2.2    Vérification du CI
2.3    Démontage des boutons du pupitre
2.4    Remontage du circuit
2.5    Remontage connectique
3    Conclusions
4    Un mois après

Si vous arrivez directement sur cette page par un moteur de recherche, vous pouvez avoir accès à la table des matières et à chaque article, en page d'accueil.    L'accès se fait par l'un des deux liens en tête de colonne de droite ----->
Les questions correctes en fin d'un article recevront toujours une réponse, mais pas les questions par "CONTACTER L'AUTEUR" qui n'auront pas de REPONSE (car je suis obligé de répondre par mail).
A voir aussi  en colonne de droite (lien direct) ------> les articles "BONJOUR" ainsi que "INFOS rapides"... Il est déconseillé d'indiquer dans les commentaires ses coordonnées (mail, adresse ou téléphone).
Ce blog est modéré et vous pouvez demander simplement en tête de question à ce que vos informations restent confidentielles si nécessaire. Rien ne sera publié, mais ma réponse sera faite sur l'article correspondant (et non par mail).



Avant propos

Je viens à priori de résoudre le problème de mauvais fonctionnement de cette machine à laver le linge, alors autant en faire profiter  ceux qui sont équipés du même modèle, mais peut-être aussi de modèles apparentés …
La machine à laver le linge ne fait pas partie de mes sujets favoris, mais plus de ma bête noire, et cela pourra vous rendre le service si Madame commence à s'impatienter du fonctionnement erratique de sa machine.

Comme dans beaucoup d'équipements, le plus difficile est souvent de trouver comment démonter sans casser, et les notices sont d'une pauvreté attristante (Une simple photocopie !).
Bien entendu c'est le rôle du SAV, et le constructeur et ses revendeurs ne veulent surtout pas piquer le boulot des techniciens et favoriser ainsi l'obsolescence (programmée) pour PRODUIRE…!!!

Note 1 : CI est l'abréviation de Circuit Imprimé
Note 2 : CMS Composants Montés en Surface

1 Pannes erratiques

Cette machine à laver commençait à causer quelques problèmes et ma femme un peu inquiète sur l'avenir des lessives me demandait de l'aide !
J'ai longtemps fait la sourde oreille car je sais combien un démontage peut parfois se révéler être un arrêt de mort ou une situation pire pour un appareil.

Voici quelques faits : Après un lavage couleur à 60°, ma femme faisait un essorage complémentaire et parfois celui-ci ne démarrait pas ou les voyants étaient allumés, (quelques fois tous éteints), parfois la porte ouverte etc… Parfois un "clac" d'ouverture de porte alors que tout était à l'arrêt…
En résumé, rien de cohérent. Que des manifestations sans logique apparente.

Bien entendu quand il y a de la MLI (Modulation en Largeur  d'Impulsion), on est certain qu'il y a un microcontrôleur. Aussi ma pratique des ces "petits trucs" me laissait un peu perplexe sur ces problèmes sans logique apparente.

Dans ce genre de problèmes, le risque reste élevé de casser irrémédiablement quelque chose en plastique lors du démontage, aussi j'ai attendu la dernière limite avant le divorce !

Alors si vous vous sentez d'attaque pour un démontage passez au paragraphe qui suit où je vais vous expliquer comment faire pour ne rien casser…

2 Démontage / remontage

Débranchez la prise de courant ! Merci ! (on oublie parfois l'essentiel)

FAR2Il faut ensuite commencer par démonter le plateau supérieur. Celui-ci est fixé par 2 vis parker à l'arrière. (Petites flèches bleues sur la photo ci-contre)
Ensuite pousser vers l'arrière le plateau. Cela dégage des pattes prises à l'avant et vous pouvez  maintenant enlever complètement le plateau. Jusque là rien de bien méchant !

Vous allez ensuite retirer le bac à lessive en appuyant au milieu sur  le rond (Flèche orange) de la patte bleue qui l'empêche d'aller trop loin vers l'avant. Appuyez et tirez en même temps le bac complètement. Déposez le et profitez de l'accès pour un petit nettoyage interne… de printemps !

Il y a une vis parker en partie haute et à droite (cachée à l'origine par le bac à lessive, flèche rouge) dévissez la. Elle est à peine plus longue que les deux autres précédemment démontées à l'arrière du plateau. (Évitez de la laisser tomber dans le circuit de lessive !)
FAR5

Maintenant vous allez appuyer sur les pattes à crochet (flèches oranges sur la photo ci-contre) qui verrouillent le panneau de commande sur la tôlerie. Celui-ci va pouvoir sortir avec son toron de fils en pivotant sur votre droite. Au besoin prenez une photo des connecteurs si vous avez peur, mais ce n'est pas vraiment nécessaire, car les connecteurs sont tous différents et il n'y a pas de risques de mélanger (SAUF pour l'inter secteur flèche bleue avec fils orange et gris).

Tirez les petits connecteurs un par un et repérez seulement la position des fils sur le switch Arrêt/Marche (fils Orange et gris dans mon cas). Vous pouvez dévisser au besoin ce switch sans tirer les cosses Faston, mais ce n'est pas absolument nécessaire. Le retrait des cosses Faston à tirer suffit en principe.

Nota : J'évite de dévisser les vis parker dans le plastique, car dans ce cas, cela peut poser des problèmes lors d'un appui un peu "musclé", car le support plastique gris du switch peut casser.

Vous disposez maintenant du panneau de commande dans les mains(ou pupitre de commande).

SURTOUT n'essayez pas de retirer les deux boutons de commande, car vous risquez de cassez les 3 petites pattes disposées sur la circonférence (Voir § suivants car vous aurez nécessité de le faire mais plus tard et autrement)

FAR32.1 Extraction du Circuit Imprimé

Le fin du fin est de sortir le circuit imprimé et de tout nettoyer, car les contacts en milieu humide et corrosif s'oxydent.
Pour sortir le circuit imprimé; il faut libérer sur les 4 côtés les pattes plastiques qui le retiennent.
Au besoin, un petit coup de sèche cheveux permettra de ne pas casser de pattes.

Faire attention à ne pas perdre 2 petits bouts d'axes du commutateur ainsi que du potentiomètre de vitesse d'essorage.

Préalablement à tout, un nettoyage avec un pinceau un peu dur et/ou une brosse (ou chiffon sans peluche) des deux côtés du CI permettent d'enlever toutes les traces un peu noires "marbrées" qui sont peut-être conductrices ? Bien entendu côté circuit, il y a des CMS et il faut y mettre un peu de soin pour ne pas tout casser.

Le nettoyage des contacts est impératif. Ces contacts sont ceux des connecteurs, du commutateur et des switchs.

Sur le commutateur, je n'ai pas insisté pour enlever le capot blanc car il n'a pas voulu venir ! 

FAR4Pour le nettoyage de TOUS les contacts j'ai utilisé le bon vieux remède du Kontact 60 (ou équivalent), y compris et aussi dans le potentiomètre de la vitesse d'essorage.

Je résume pour le nettoyage au Kontact 60 : Commutateur ("bourrer" partout du produit où on peut, voir entre autre "injection" -trous dans le CI- sur la photo), potentiomètre, toutes les embases de connecteurs (Parties blanches femelles sur le CI), microswitchs (côté Circuit imprimé cette fois)

Vous verrez aussi le microcontrôleur qui est de "bonne facture", ainsi que les 4 relais de marque connue également (OMRON)
Je cite cette marque, non pour faire de la publicité, mais pour souligner que l'on peut trouver ces pièces de rechange au cas où ! (C'était particulièrement difficile pour les relais Chinois de l'ouvre portail Conformatic–Voir l'article-)

On peut voir aussi le triac qui doit commander le moteur en MLI, avec son son radiateur.

2.2 Vérification du CI

Ce qui m'a réussi n'est pas obligatoirement ce qui vous réussira mais c'est loin d'être impossible, car dans un processus de grande fabrication, les mêmes pannes sont souvent l'apanage du processus et de la conception d'un produit.

Aussi profiter du démontage pour prendre une loupe et vérifier toutes les soudures, qui sont malheureusement assez ternes à cause de l'utilisation d'une soudure sans plomb.
Vérifiez particulièrement les soudures du commutateur et du potentiomètre qui sont soumis à plus de contraintes mécaniques.

2.3 Démontage des boutons du pupitre

Pour ma part j'ai pressenti le risque et j'ai chauffé au sèche cheveux les 2 boutons par l'intérieur du pupitre (essentiellement les minuscules pattes à crochet) pour les extraire du pupitre plastique, car ces boutons tournent mal à cause de l'usure du plastique. (Frottement plastique sur plastique)

Les boutons eux-mêmes étaient restés sur le pupitre de commande, pris par 3 pattes de type crochet. J'ai préféré les retirer pour deux raisons :
-mieux repositionner les boutons face aux petits axes lors du remontage
-permettre de lubrifier un peu à la graisse silicone au niveau des surfaces de contact entre les boutons et le pupitre. (Surface d'appui ET pattes à crochet) (Pas trop pour que ça ne souille pas le pupitre).

2.4 Remontage du circuit

Procéder simplement de manière inverse en chauffant un peu les pattes ressort/verrouillage du pupitre pour éviter de les casser. (flèche rouge sur la photo du pupitre ouvert assemblé)

(Ne pas oublier le cache en plastique souple qui doit protéger un peu des vapeurs éventuelles et devra aussi faire partie du nettoyage global).

Un fois le circuit remis en place, replacer délicatement les petits axes des boutons. (Le bouton du commutateur à 3 sortes de cannelures à 90°, ne jamais forcer).

Pour le potentiomètre c'est plus simple avec juste un plat et des butées de rotation dans le pupitre plastique.

Chauffer au sèche cheveux les deux boutons toujours pour éviter de casser les 3 crochets. Visez pour que le "T" des petits axes soit placé correctement pour le commutateur et le potentiomètre.

2.5 Remontage connectique

On repassera tous les connecteurs DU TORON au Kontact 60 (Connecteur mâles avec les fils), ainsi les deux côtés auront été traités. (Y compris à l'arrière de la partie enfichable car ce sont des contacts à insertion)
On veillera à bien rebrancher les fils du switch secteur en reprenant les mêmes repères qu'au démontage (ça vaut mieux ! sinon ça ferait "chpouf" !)

Pour les autres connecteurs pas de risques car il n'est pas possible de se tromper.
Il reste en principe 2 connecteurs libres sur le CI (dont un pour la programmation je pense "ISP")

3 Conclusions

Je dois dire que je n'ai pas été jusqu'à démonter de nouveau pour joindre des photos plus précises, car je ne pensais pas faire cet article et si vous vous lancez dans cette opération, c'est que vous avez confiance en vous et que vous savez bricoler un minimum…

J'attends encore un peu la certitude de l'absence de problèmes avant de publier cet article, car finalement si ma panne n'était pas résolue, ce n'est pas la peine de la mettre sur le blog. (Encore que la partie démontage reste utile)

Si vous lisez cet article, et comme je l'ai déjà signalé, il y a seulement de bonnes chances pour qu'en ayant ce genre de problèmes erratiques vous puissiez vous en tirer de la même manière que moi. (Je préciserai à la fin si les problèmes sont réapparus au bout d'un mois). (Il n'en est -peut-être- pas de même pour les pannes franches)

Sur le CI, il y a des indications sérigraphiées sur les différents capteurs ou actionneurs, et cela est très utile pour se repérer pour d'autres problèmes bien identifiés cette fois.

J'ajoute également que la propreté du CI est très importante, car la technologie est CMOS, c'est-à-dire que les courants des commandes et capteurs sont tous très faibles et qu'une simple humidité peut être vue comme un niveau logique inverse de celui attendu.

Aussi il faut rester vigilant et précautionneux pour ne pas rendre plus malade cette sacré machine à laver !

Cela me rappelle les vieilles machines à laver des années 70 avec des programmateurs électromécaniques capricieux, et finalement ce n'est pas très différent, mis à part que l'on a maintenant gagné en problèmes aléatoires avec un semblant d'amélioration mécanique et moins de fuites…

Vous pouvez rebrancher la prise courant !!!
Je confirme comme promis que durant 1 mois, il n'y a pas eu de problèmes, et si cela devait arriver je corrigerai cette phrase.

4    Un mois après

J'avais effectivement quelques doutes sur l'opération qui n'a cependant pas fait de mal du tout, mais il y a eu encore  problème, alors, comme il y avait eu des "clics" intempestifs sur la porte, j'ai cette fois décidé de m'attaquer à la sécurité de porte...

Débranchez le fil secteur

Cette fois on retire seulement le couvercle comme déjà indiqué, et on ne cherche pas à démonter la tôlerie. Il faut seulement des petites mains et un tournevis cruciforme pour démonter les deux vis de sécurité porte.

Cette sécurité est insérée sur la gauche dans la tôle, aussi il faut lever légèrement vers l'arrière machine, la partie droite et tirer horizontalement vers la droite. L'ensemble sort avec les fils de raccordement. Repérez les et débranchez ensuite (puis l'inverse au remontage)

Désolé, je n'ai pas noté la référence, que je me suis empressé de regarder sur internet... Cette sécurité thermique est commune à toutes les marques et peut causer bien des problèmes. Elle est partiellement démontable, et je n'ai pas démonté la dernière partie qui semble ne pas venir, aussi je n'ai pas voulu casser ce qui est peut être encore bon.

J'ai donc procédé de la même manière qu'avec le CI en utilisant le Kontact_60, car c'est un bilame et le contact doit parfois se faire ou ne pas se faire... Bien "bourrer" le produit par les quelques fentes et sorties de contacts.

Alors après 3 semaines de tests en situation réelle, il semble que cette fois le résultat soit au rendez vous. De toutes façons vous saurez comment démonter et accéder aux principaux éléments. Cet article n'évoluera donc plus !

Pour le remontage procédez à l'inverse mais en faisant bien attention de glisser la fente de la sécurité sous la tôle car autrement vous auriez des problèmes de sécurité porte et peut être des fuites ? N'oubliez pas non plus le petit cache de protection en plastique transparent, il a son importance.

Ce n'est pas trop facile d'accès, mais avec un peu de patience, on y arrive !

Allez, tournez machine !

bricolsec

Dernières bonnes nouvelles...
Le 28/07/2017 la réparation a donné satisfaction durant ces 4 mois passés, ce qui prouve que les problèmes sont seulement dûs aux mauvais contacts d'une façon générale et principalement au système de contact de porte.

A vos tournevis !