Raquette anti-insectes
100_6671
1    Le modèle 2016
2    La cause

3    Les remèdes
3.1    Première solution
3.2    Deuxième solution
3.3    Autres solutions
4    Conclusions

Si vous arrivez directement sur cette page par un moteur de recherche, vous pouvez avoir accès à la table des matières et à chaque article, en page d'accueil.    L'accès se fait par l'un des deux liens en tête de colonne de droite ----->
Les questions correctes en fin d'un article recevront toujours une réponse, mais pas les questions par "CONTACTER L'AUTEUR" qui n'auront pas de REPONSE (car je suis obligé de répondre par mail).
A voir aussi  en colonne de droite (lien direct) ------> les articles "BONJOUR" ainsi que "INFOS rapides"... Il est déconseillé d'indiquer dans les commentaires ses coordonnées (mail, adresse ou téléphone).
Ce blog est modéré et vous pouvez demander simplement en tête de question à ce que vos informations restent confidentielles si nécessaire. Rien ne sera publié, mais ma réponse sera faite sur l'article correspondant (et non par mail).

 
Avant propos

Oui c'est bien une raquette anti-insectes dont il s'agit…!
Rassurez vous on ne va pas en faire une histoire pour le prix qui reste parfois assez élevé cependant, mais ne met pas en péril la BCE…

Le problème de départ est qu'un coup de raquette malheureux a cassé l'une de mes deux raquettes "ancien modèle".

Sur le principe rien à dire, sinon que les mouches et "bestioles" ont ce qu'elles méritent d'énervement !
Le principe est pseudo-écologique, et il pourrait être encore plus actif, mais après ce sont les problèmes de danger pour les enfants et les personnes sensibles aux courants électriques (de haute tension).

Là où il y a à dire, c'est sur la fragilité de l'appareil qui n'a pas résisté à un coup malheureux sur un obstacle mal placé !
Mais ce n'est pas tout, car la casse de l'ancien modèle m'a obligé à racheter un nouvel appareil, et là, c'est un autre problème qui est apparu.

1 Le modèle FOETSIE 2016

Le fabricant pourtant européen (à priori ?) a fait une erreur dans son nouveau design, car "en opération", si l'on ne fait pas trop attention, on s'aperçoit que la LED témoin du fonctionnement est éteinte, lorsque l'on appuie sur le poussoir jaune.
Ne prenant pas vraiment garde à ce détail, on essaye de frapper au vol plus fort et rapidement, vu que le résultat n'est pas au rendez-vous. Le risque est donc accru d'atterrir sur un objet dur et de casser la raquette…

Bref, et en conclusion, la raquette n'est plus alimentée lorsque la LED est éteinte !!!

La cause originelle est due à la carcasse en plastique moulé qui a été modifiée (Nouvelle forme arrondie) et les cotes ont peut-être quelque peu changé ?… Mais malheureusement le fabricant n'a pas tout vérifié, et c'est pour un stupide problème d'interrupteur que le nouveau modèle ne fonctionne pas, parfois de façon aléatoire.
(J'ai d'ailleurs quelques doutes sur un fonctionnement aussi hasardeux de l'ancien modèle, car le micro-switch est fixé de manière identique et avec le même bouton jaune)

On est en premier lieu surpris car en appuyant sur le bouton, on ne sent plus le petit déclic et on perçoit bien que la course du bouton est anormale si on prête bien entendu une petite attention à ces détails.
Au final la LED ne fonctionnant pas, c'est par manque de courant que le modèle reste "muet électriquement".
Enfin, on constate au démontage que le téton du bouton jaune reste coincé sur un côté du poussoir du switch.

Pourquoi créer un nouveau modèle ? Vraisemblablement surtout pour gagner en temps de montage, car avant il y avait vis et écrou pour tenir les demi coquilles, alors que maintenant ce sont de simples vis à tôle (dont le diamètre est insuffisant) et qui "foirent" dès le premier remontage ! Cette nouvelle approche augmente également le risque de casse de la raquette car elle est devenue plus fragile.
Le petit bouton jaune a été conservé sans modification et c'est donc un moule en moins à renouveler !

2 La cause

Le petit bouton jaune possède un téton de diamètre insuffisant pour aller se positionner exactement devant le poussoir du micro-switch (interrupteur).
Résultat le téton du bouton poussoir jaune passe souvent à côté du poussoir du switch et se coince ainsi, et impossible hors chocs de ré-alimenter. De fait l'électronique ne fonctionne plus, faute de courant d'alimentation !!!

C'est réellement stupide, mais lorsque je dis qu'il faut parfois regarder, car ce sont des petits riens qui empêchent parfois le bon fonctionnement des appareils, ce n'est donc pas une légende…! (voir cet article)

3 Les r100_6674emèdes

3.1 Première solution

Toutes les solutions pour augmenter la surface du bouton contre le poussoir du micro-switch sont bonnes, mais pour la sécurité, j'ai préféré m'installer sur ma perceuse et tourner un nouveau bouton de diamètre 8 mm sans téton, mais qui appuiera sur toute sa surface d'un diamètre de 10 mm, sur le poussoir du switch.

Ainsi il est devenu impossible de "louper" le poussoir du micro-switch, même si il y a beaucoup de jeu !

Un petit morceau d'une ancienne tringle de commande de rideaux en plastique transparent fera l'affaire, c'est juste ce qu'il faut !

3.2 Deuxième so100_6672lution
Si vous n'avez pas de perceuse, vous pouvez tout de même corriger le problème de façon très simple en plaçant une ou deux rondelles métalliques (ou plastique mais moins courant) sur le téton du bouton de commande, de façon à ce que l'extrémité du téton et la surface des rondelles soient à peu près à des niveaux identiques.
(Si le diamètre intérieur de la rondelle est à peine plus important que le diamètre du téton jaune, ce n'est pas grave, car l'essentiel est que l'espace concentrique entre la rondelle et le téton soit plus petit que le diamètre du poussoir du micro-switch).
C'est le cas sur cette photo !

Vous devrez coller cette rondelle (ou ces rondelles) sur le bouton jaune. Le risque de décollage est quasi nul car un appui renforcera toujours la pression de collage. (Colle Cyanoacrylate)

Si vous préférez tourner une rondelle spéciale, c'est encore mieux car vous pourrez parfaitement ajuster l'ensemble pour un fonctionnement parfait. Si vous tournez une rondelle, alors peut-être autant résoudre le problème avec la première solution ?

3.3 Autres solutions
Coller une petite pastille de tôle très fine sur le téton du bouton ou du poussoir du switch. Mais cette solution avec porte à faux ne sera pas pérenne, car à terme la pastille pourrait finir par se décoller.

Couper le téton au cutter à ras, et coller une pastille de la même hauteur que le téton avait précédemment. Cela oblige à avoir une pastille correspondante ou à la fabriquer… (C'est plus facile de trouver une rondelle !)

4 Conclusions

A votre boîte à outils et votre "tiroir magique" de vis, rondelles et écrous en tous genres.

C'est quand même assez lamentable de voir des bureaux d'études aussi bêtes, car il n'y a pas besoin d'un téton mais d'une surface la plus large possible pour compenser des erreurs de positionnement.
Serait-il question d'économie de matière première ?

Si le fabricant envoyait en rétrofit à tous ses vendeurs de nouveaux poussoirs jaunes pour tous les acheteurs, ce serait une opération honorable, mais la fragilité du serrage avec les vis à tôle sera peut être une erreur qui annihilerait le bénéfice du rétrofit ?

Je vais ajouter que ce type de micro-switch n'est pas conçu pour couper un courant aussi important, et que des mauvais contacts avec grésillements sont aussi de la partie…
Dans cette éventualité il suffira de changer ce micro-switch pour une nouvelle période….

Avant d'annoncer ce problème de courant sans vérifications, je viens de mesurer les courants pour ne pas lancer en l'air des affirmations sans preuves et je n'ose pas annoncer les résultats…

80 mA pour le nouveau modèle et 392 mA sur l'ancien et 258 mA sur l'électronique de la raquette cassée !

Pourquoi de tels écarts (J'ai même vérifié avec deux multimètres différents car je n'y croyais pas vraiment !)

Inutile de dire que ces valeurs sont bien trop importantes pour un tel micro-switch qui peut couper 50 mA au maximum. Je confirme donc de plus, que ce type de micro-switch n'est pas adapté à cet usage !

Notez qu'il y a aussi d'autres marques/modèles de raquettes que celle présentée, et que celles-ci sont certainement de conception très voisine.

(Encore un mot pour les bricoleurs non avertis, ne mesurez pas la tension avec un multimètre normal car celle-ci dépasse les 1000 Volts continus et le multimètre pourrait donc être endommagé !)

Bzzz, Bzzz !  Paf !

bricolsec/lokistagnepas