Dur sur porte de garage sectionnelle
P1000057

1    Comment ce dur est apparu
2    Première opération
3    Un nouveau problème
4    Comment retendre et écarter
5    Conclusions

Si vous arrivez directement sur cette page par un moteur de recherche, vous pouvez avoir accès à la table des matières et à chaque article, en page d'accueil.    L'accès se fait par l'un des deux liens en tête de colonne de droite ----->
Les questions correctes en fin d'un article recevront toujours une réponse, mais pas les questions par "CONTACTER L'AUTEUR" qui n'auront pas de REPONSE (car je suis obligé de répondre par mail).
A voir aussi  en colonne de droite (lien direct) ------> les articles "BONJOUR" ainsi que "INFOS rapides"... Il est déconseillé d'indiquer dans les commentaires ses coordonnées (mail, adresse ou téléphone).
Ce blog est modéré et vous pouvez demander simplement en tête de question à ce que vos informations restent confidentielles si nécessaire. Rien ne sera publié, mais ma réponse sera faite sur l'article correspondant (et non par mail).


Avant propos

Plus le temps passait, plus il fallait faire d'efforts pour lever cette porte de garage de type sectionnelle de marque Novoferm ISO45 qui a tout de même 12 ans d'âge. Je suppose également que bon nombre de portes de ce type d'autres fabricants, sont construites sur le même principe
Alors un beau jour, je me suis décidé à retendre les ressorts que je pensais un peu avachis. Mais la suite n'a pas été tout à fait simple avec plusieurs problèmes délicats qui se sont révélés par la suite.
Il faut avouer que face à de tels ressorts, on reste un peu inquiets sur ses propres forces …

Mais le premier point sur lequel j'insiste est la prudence, car ces 2 ressorts sont puissants et il faut garder près de soi des piges (barres) pour retendre les fixations et quelques morceaux de bois pour éviter d'abîmer la peinture, et faire attention aux câbles acier de levage, qui peuvent facilement sectionner un doigt.
Une tierce personne proche n'est pas un luxe, car on ne sait jamais…

De fait, je déconseille fortement à ceux qui ne savent pas vraiment bricoler de se lancer dans ce réglage et/ou cette réparation, car le risque de blessures est important surtout pour une personne non manuelle.

Voyez également la notice du constructeur (ou le lien ci-après) qui met également en garde sur ces dangers d'intervention par des personnes non compétentes, car le risque d'accident est élevé.
https://www.novoferm.fr/fileadmin/novoferm_fr/Dateien/PHOTOS/Habitat/Documentations/NOVOFERM-LIVRET-ENTRETIEN.pdf

1 Comment le dur est apparu

La porte montait moins bien et devenait dure à manoeuvrer, tant à la montée qu'à la descente, aussi j'ai pensé tout de suite aux ressorts un peu détendus. Tout est apparu petit à petit, et c'était effectivement la première pensée des ressorts détendus, mais je me suis fait piéger deux fois de suite.
Cette première opération était cependant bonne mais non suffisante…

2 Première opérationP1000051

J'ai donc retendu les ressorts d'1/4 de tour, et à la suite, la porte montait mieux mais avec un "clac" bien inquiétant et quelques durs.
J'ai donc regardé les roulettes si tout était bien dans les axes et tout et tout…
Rien de bien visible et le "canard" était toujours vivant !
De plus un phénomène se manifestait également avec une difficulté de faire joindre au sol la partie gauche de la porte, comme si le ressort gauche était trop tendu, mais pour cela ce n'était guère possible puisque lors du réglage j'ai tourné d'1/4 de tour, les 2 ressorts.

A bien regarder je me suis aperçu que le câble du côté gauche avait sauté d'une ou plusieurs gorges du tambour d'enroulement. De ce fait le diamètre d'enroulement devient plus grand et la longueur utile de câble plus petite. Cela a sans doute été le fait d'avoir détendu le câble lors de la retente du ressort.
Après quelques "acrobaties" de mise en pression plus élevée du ressort avec les piges, j'ai pu en glissant ma main par le dessus du câble et du tambour, faire glisser le câble latéralement dans la gorge adjacente.

Mais ATTENTION cette opération reste dangereuse, et il ne faut surtout pas passer sa main SOUS le câble, car en cas de problème, c'est le doigt ou la main qui seront sectionnés !!!

Le mieux si vous rencontrez ce cas :  prenez un petit bout de bois pour pousser d'une spire sans trop forcer, car ça doit bouger facilement en utilisant la pige pour retendre et libérer ainsi suffisamment la tension du câble.
Il est fort utile qu'une tierce personne soit près de vous en cas de problème ou de chute d'un outil, car il faut bien comprendre que l'on travaille alors en hauteur DEPUIS UN ESCABEAU, et si l'on est malheureusement pris, on ne pourrait plus descendre de cet escabeau !!!.
Après cette rectification de spire décalée à tort, le mouvement se passait bien, sans à-coups et sans bruits particuliers, et la porte était uniformément plaquée au sol, mais ça n'a pas duré.

3 Un nouveau problème

Tout allait bien sinon que PARFOIS la porte faisait un très fort dur après 30 ou 40 cm de remontée, mais seulement de façon aléatoire, avec un bruit, sorte de "clac" difficilement localisable, car tout résonne dans la structure métallique.

Après pas mal de recherche, je me suis aperçu lors d'un dur, qu'en touchant l'un des ressorts, celui-ci tournait brusquement un tout petit peu, en faisant à priori un bruit similaire.

En faisant plusieurs manœuvres, j'ai constaté que le ressort gauche se déroulait d'un seul coup de quelques millimètres en périphérie et que le bruit se répercutait dans l'ensemble.

J'ai donc compris que les spires étaient trop jointives et frottaient trop fortement les unes sur les autres, ce qui à un moment donné donnait un à-coup lors de la rupture du frottement.
J'ai tenté d'écarter un peu les spires du ressort de quelques millimètres par la pièce de réglage, mais sans grands résultats, alors il ne restait plus qu'à lubrifier les ressorts ce que j'ai fait et cette fois avec un total succès.

4 Comment retendre et écarter

P1000053Ceci se réalise porte fermée bien entendu, et depuis l'intérieur.
Cette opération nécessite une certaine puissance musculaire car les ressorts sont "costauds", et on ne peut gagner que par ¼ de tour, car c'est avec 2 piges qu'il faut s'y prendre pour retendre ces ressorts.

Prenez des bouts de bois pour vous reposer en coinçant une des piges sur le tableau de la première section. (photo ci-contre)

On retend ainsi les ressorts, mais il faut aussi essayer de glisser la pièce de réglage pour ouvrir un peu les spires trop collées. Là aussi je pense qu'il faut un peu de puissance musculaire pour vaincre ces ressorts enroulés à spires trop jointives.
Pour éviter des surprises sur cette pièce de réglage en métal léger, (Zamack ou fonte d'aluminium ?) les piges de réglage doivent mesurer au moins 20cm de long et 25 au maximum, mais LE PLUS IMPORTANT reste le diamètre qui devra être le plus proche possible du diamètre des alésages de réglage. Ceci est très important, car sans cette précaution, la pièce pourrait casser, car les efforts seraient alors concentrés sur un point ou une génératrice de l'alésage et casser en partie haute de l'alésage.

(Les alésages font 12.73 mm aussi les piges de réglage doivent faire 12.5 mm à quelques 1/10 près et un diamètre de 12 mm semble la limite sous laquelle il ne faudrait pas descendre.)
(Les piges sont normalement livrées avec la porte mais je ne les ai pas retrouvées !?)

Comment assurer la symétrie de tension des ressorts ? Un trait de peinture a été réalisé sur les ressorts lorsqu'ils sont au repos sans aucune tension (Par le constructeur).
En fonctionnement, on voit alors des marques de peinture décalées qui indiquent de façon visuelle la tension, mais surtout un bon repère pour l'égalité de force entre les deux ressorts.
Il est alors facile de régler pour voir les mêmes images (et de vérifier qu'un côté n'est pas plus haut que l'autre lors de la fermeture).

Cette force doit permettre la levée légèrement positive de la porte et ne pas être trop contraignante à la descente.

(Durant ces phases délicates, pensez aussi qu'une personne ou un enfant peut venir par l'extérieur et vous mettre en danger, alors pensez à verrouillez la porte pour éviter toute ouverture inattendue et ainsi éviter l'accident)

5 Conclusions

Un bon réglage de l'ensemble avec nettoyage des glissières, et une bonne lubrification des axes des panneaux de sections, des roulettes, mais aussi des RESSORTS permettent un fonctionnement doux de la porte avec des efforts moindres.

Ne manquez pas de consulter le site de votre constructeur qui normalement renseigne sur l'entretien et les réglages. (Voir en tête d'article le lien de mon constructeur qui n'est pas nécessairement le vôtre !)
Faire attention car les réglementations sur ces dispositifs sont très pointues à cause des accidents qui peuvent survenir.

Quelles modifications ultérieures apporter ? …

Je suppose que la poussière aidant va venir se coller sur les ressorts ainsi lubrifiés et que le phénomène pourrait se reproduire, alors il faudrait cacher ces ressorts dans des tubes, ou en tous cas les protéger de la poussière qui ne manquera pas de venir contrarier ce bon fonctionnement retrouvé.
Un bout de tuyau de descente en 80 (chéneau) ou de PVC devrait assurer cette protection due à la poussière. (Le diamètre extérieur des ressorts (tendus), dans mon cas, est de 58mm)
Au niveau fabrication, il serait utile que les ressorts soient légèrement étirés dans la longueur pour que les spires ne se touchent pas et ne puissent donc pas frotter les unes sur les autres, cela limiterait la lubrification qui n'est pas absolument nécessaire en théorie, mais seulement la conséquence des spires trop jointives

(Je ne pense pas arriver en réglant les ressorts à écarter les spires suffisamment, car les ressorts sont très puissants et j'ai plus peur de me retrouver coincé sans pouvoir y arriver. Il peut aussi être dangereux de trop se décaler car je n'ai pas vérifié si les ressorts peuvent s'échaper de leurs extrémités !).

Pour la lubrification, c'est à vous de faire ce travail mais ne comptez pas trop sur le fabricant pour améliorer le sujet de l'écartement des spires.
Utilisez de préférence de l'huile légère pour les ressorts ou les produits du commerce en bombe comme le recommande ma notice.

Aurais-je inventé la poudre ? Non, car un peu avant de publier cet article j'ai consulté le site du constructeur et la notice d'entretien mentionne effectivement de lubrifier les ressorts 2 fois par an !
(Je voudrais bien savoir qui assure un entretien 2 fois par an  !!!)

Alors tout est bien qui finit bien et cet article réellement vécu n'est pas totalement redondant, car bien souvent c'est bien plus parlant que le "délayage" des notices constructeurs, et cet article a le mérite d'expliquer plusieurs problèmes précis qui sont rarement décrits dans les notices…

Ayez donc du ressort mais surtout restez TRES PRUDENTS.!

bricolsec/lokistagnepas