Diminution de matière premièaerosolre
pour capuchons d'aérosols

Si vous arrivez directement sur cette page par un moteur de recherche, vous pouvez avoir accès à la table des matières et à chaque article, en page d'accueil.    L'accès se fait par l'un des deux liens en tête de colonne de droite ----->


Avant propos

Protéger la planète et ses ressources m'entraîne parfois à deviser sur quelques sujets tout à fait en marge de mes habitudes, et il en est un qui est de cette nature.

Cette idée rapportera seulement aux industriels, mais aurait une conséquence heureuse pour la planète.

J'ai recherché à l'INPI (Recherche rapide) si quelque chose existait sur ce sujet précis, mais je n'ai rien trouvé.
Par contre, j'ai constaté ce jour au super marché, que je ne suis pas seul à avoir eu cette idée.
Pourtant, je ne sais pas si les fabricants qui utilisent déjà ce principe le font pour l'attrait commercial ou par économie ?
Pour ma part c'est dans un but de protection des ressources que je diffuse ce petit article sur les capuchons de bombes aérosols.
Réduire les objets d'emballage est une nécessité tant pour la matière première utilisée que pour leur élimination à terme.

1 Réduire la pollution

C'est le thème moteur de mon idée, qui est des plus simplaerosoles !

La surface d'une demi sphère est toujours plus petite que la surface d'un tube fermé à une extrémité ayant le même diamètre.

Alors le capuchon d'une bombe devrait utiliser moins de matière première si l'on remplace simplement la partie supérieure de ce tube fermé par une demi sphère.
D'accord, mais "le jeu en vaut-il la chandelle" ?

C'est effectivement le cas car le gain de matière va de 21 à 24% suivant les diamètres, pour une épaisseur assez fine évaluée simplement sur la base d'une surface. (On assimilera surface et volume au coefficient près, puisque l'épaisseur du produit est quasiment constante).

Charger le petit tableau au format EXCEL vous en dira plus que tout laïus. (Si je n'ai pas fait d'erreurs dans mes formules….) aérosol

2 Le principe, avantages et inconvénients

On remplace le sommet cylindrique du capuchon par une demi sphère. Cela est le plus souvent possible par le fait que le rayon du capuchon est toujours plus faible que la hauteur totale (Hauteur ~46/47mm et diamètres courants de 50 et 60 mm). (La hauteur totale du capuchon reste la même et son mode fixation identique).

Il n'y a aucun autre changement à réaliser. Le moule d'injection sera peut être un peu plus compliqué à réaliser, et c'est le seul point négatif.
On peut éventuellement regretter de ne plus pouvoir poser le produit sur la surface du capuchon, (à l'envers) mais cela peut être aussi un avantage (éviter l'épanchement de produit en cas de fuite).

Dans les points positifs on trouve le gain de matière. C'est ce qui m'a motivé à rédiger cet article. Ce gain de matière peut encore être amélioré par la suppression de quelques nervures parfois utilisées pour rigidifier ce tube.

Pour les entreprises, le gain de matière est aussi un gain financier, ce qui est un avantage certain.

On trouve également un point intéressant pour le process d'injection, qui est la facilité d'extraction de la pièce qui n'a pratiquement plus aucune dépouille nécessaire.

On y trouve aussi un surcroît de solidité directement donnée par la forme sphérique. (Suppression des nervures de renforcement).

Enfin les dimensions totales ne sont absolument pas affectées et la partie haute de la sphère permet toujours de loger le poussoir diffuseur. Ce point est important pour la chaîne de l'emballage des produits.

Certains capuchons se verrouillent sur la tête de la bombe, et pour ceux-là, il faudrait faire simplement une portion de sphère en gardant le plat supérieur. Dans ce cas l'aérosol pourrait tenir droit sur le capuchon, mais est-ce réellement utile ?

3 Conclusions

Alors pourquoi ne pas faire directement un cône (Lignes bleues du dessin de tête d'article…?)  La ligne droite est le plus court chemin ? Et ce serait encore plus économique !?

Simplement parce que le cône est une forme agressive, qui devrait obligatoirement être terminée par une forme arrondie et que de plus il faudrait encore l'allonger pour pouvoir loger le diffuseur dont certains modèles sont assez larges.
L'allongement nécessite aussi de reprendre le colisage et c'est un coût ! Cela va à l'inverse de la réduction de coût et de matière, car on risquerait de perdre en plus en colisage.

J'ai constaté ce jour en supermarché que 2 marques très connues (Rayon automobile) utilisent déjà ce principe de la demi sphère, mais ce que j'ignore, c'est la raison réelle de ce changement. (Raison de "design commercial" ou financière ?)

De toutes façons ces deux marques devraient s'apercevoir d'un gain financier, et que, quelqu'en soit la réalité, c'est une économie non négligeable de 21% au minimum de matière première plastique, (C'est-à-dire de pétrole, et en ces jours de crise, tout ce qui est économie est bon à prendre !).

Mais alors, y a t il une valeur intermédiaire entre la demi sphère et le cône pour économiser encore un peu plus ?  Certainement !

Mais à ce niveau, il faut interpoler la courbe au niveau du moule et ce serait plus cher, alors que la sphère est réalisable même directement avec de l'outillage traditionnel… Mais aujourd'hui les commandes numériques d'usinage des moules sont tout à fait capables de faire cela.

4 Le mot final

Lors des dernières courses, j'ai "fouiné" dans les rayons de la "ménagère" et j'ai vu qu'il y avait déjà des essais en ce domaine. J'y ai vu des produits de beauté genre crème solaire, des produits d'entretien avec cette fois des formes très variées qui vont de la sphère parfaite jusqu'à la forme ovoïde qui, comme je le disais, devrait représenter le meilleur compromis de surface.
J'ai même pu constater des formes demi sphériques avec une "virgule décorative". Alors là j'ai été largement doublé dans ma vision des choses, mais j'en suis content, car cela fait avancer les choses.

J'ai aussi vu de nouvelles formes pour le diffuseur, qui a cette fois l'allure d'un mini "roudoudou" et dont la fragilité doit être garantie !

Alors j'ai peut-être fait un coup d'épée dans l'eau, mais à moitié seulement puisqu'il y a encore beaucoup de traditionnel à réformer...

Et pour répondre aux deux lecteurs qui ont déjà posté, (Dont un que je connais bien), apparemment la forme demi-sphérique existante déjà, ne doit pas poser de problème d'emballage, puisque les produits n'ont pas l'air d'avoir souffert, et que le nombre de marques ayant fait ce choix n'est pas si restreint que je ne le pensais. 

Ce dernier paragraphe ne répond pas cependant directement à mon interrogation, qui est de savoir dans quel esprit ces réalisations ont été faites : par économie de matière  ou par volonté marketing ? La question reste posée et peut-être qu'un lecteur de la distribution y répondra ?

Alors commençons par les demi sphères et peaufinons par la suite, cela fera de la matière en moins à perdre et à jeter aux ordures qui débordent....

Pschhht  !

_____ ( retour en début d'article ) ____

_____ ( retour accueil lokistagnepas ) ____
_____ ( retour accueil bricolsec ) ____