Démontage Moteur SOMFY (Volet Bloqué)SOMFY39 V2

1 Le problème
2 Démontage du volet
3 Démontage du Moteur
3.1 Extraction du moteur hors du tambour
3.2 Démontage du tube Moteur
3.3 Les essais

4 La dernière chance
5 Pas de chance ! (V2)

6 Conclusions

Si vous arrivez directement sur cette page par un moteur de recherche, vous pouvez avoir accès à la table des matières et à chaque article, en page d'accueil.    L'accès se fait par l'un des deux liens en tête de colonne de droite ----->

 

 


 

Préambule

Il y a des choses que l'on a horreur de faire, et elles arrivent toujours quand on ne les attend pas.
Volet bloqué, ça c'est énervant, mais ce n'est pas cela le plus dramatique, c'est vos proches qui grognent qui agacent le plus.
Enfin pour couronner le tout, comme on n'intervient pas trop souvent sur le sujet et que l'ensemble est résolument fait pour que l'on casse quelque chose en démontant, ça énerve encore davantage.

J'avais quelques doutes sur cette installation, qui m'a coûté de ramper dans le grenier pour installer l'électricité mais aussi quelques Euros à l'époque pour la motorisation et la pose. Personnellement la bonne vieille manivelle me convenait, mais il faut aussi reconnaître que les ressorts de compensation cassaient régulièrement et qu'il ne serait bientôt plus possible de réparer ces ressorts usés et dont le fabricant Mischler ne doit plus exister du moins dans cette activité.
J'ai donc fait le saut pour des motorisations électriques SOMFY, également par affinité de ma très ancienne formation d'électronicien et à contre cœur pour l'écologie.

Attention dernières nouvelles, si il y a moins de 5 Ans, votre moteur est sous garantie constructeur, voir §5

P.S. : Un article N° 55 sur la programmation existe maintenant, vous pouvez aussi y accéder directement en suivant le lien.

1 Le problème

J'ai eu pas mal de petits soucis, avec des manifestations bizarres sur un 1er volet. Finalement, il s'est avéré qu'un des problèmes était sur le bloc moteur lui-même. Il a fallu faire la part des choses et bien identifier le problème pour profiter de la garantie (que j'avais cru contractuelle d'un an). D'une façon générale, la panne intermittente est la pire de toutes.

Un autre problème qui s'est manifesté une seule fois est une absence de réponse d'un autre volet, même après coupure du secteur. Tout est revenu normal après sans que l'on ait su pourquoi, et il n'y a plus jamais eu de problème par la suite.

Cela recommence cette fois avec un 2ème moteur qui se bloque dans une position haute de façon intermittente et qui ne démarre pas à la toute première commande.

Pour l'instant ce sera à payer, car la garantie est dépassée d'une année. On arrêtait un volet qui allait un peu trop loin pour pouvoir le tirer vers le bas, jusqu'au jour où il n'a plus du tout accepté aucune commande.
Le froid aidant, et après démontage du caisson, il n'est plus possible de bouger le volet bloqué en position basse. Petits bruits de commandes mais zéro déplacement !
Alors il faut démonter ! Quelle chance !

Il ya lieu de décrire précisément cette manifestation, car suivant le problème, l'origine peut être très différente.
Dans mon cas précis, la télécommande donne l'ordre, qui est bien reçu puisque l'on entend un léger bruit, mais absolument AUCUN déplacement du tablier, (pas même minuscule). Après vérification manuelle, le tablier coulisse très librement dans les glissières. Tout est donc comme si le moteur était bloqué, et on verra que c'est la réalité !

Comme je ne le fais pas tous les jours, j'ai fait quelques photos également pour me rappeler comment c'est "foutu" car quelques années après on a tout oublié…Alors autant faire profiter tout le monde de mes tâtonnements et errements pour que nous ne soyons pas 50 000 à faire les mêmes "bêtises". Finalement je m'aperçois que ce genre d'articles est très recherché par les bricoleurs, alors je vais faire l'effort d'un article dédié à ce matériel, mais manquant un peu de structure, car initialement non prévu, désolé ! ===>  Vous devrez tout lire avant de commencer.

Il faut reconnaître que mettre du 220 V, un petit transformateur, de la radio et un moteur dans un tube aussi petit est une belle performance. Belle performance aussi concernant les classes de température des matériels électroniques du CI. En effet entre -20°C et +50°C, il faut du matériel "militaire" pour rester opérationnel dans de telles conditions.
C'est la raison pour laquelle, je n'étais pas trop "chaud" à l'origine, car l'électronique n'aime pas trop ces conditions extrêmes…Mais on verra que ce n'est pas l'électronique la cause des problèmes !
Le système est réellement bien étudié pour bien fonctionner et il est parfaitement réalisé, mais pas pour être démonté et ce sera là ma seule véritable critique technique, outre le fait qu'une manivelle fait aussi l'affaire….

2 Démontage du voletSOMFY8

Déconnecter la partie électrique du volet en prenant toutes les mesures de sécurité !

Ensuite, commencer par mettre le tablier en position basse (volet fermé). Je n'ai pas eu à le faire puisqu'il y était déjà. Dans le cas contraire il faut commencer par tout dévider le tablier manuellement en procédant de la même manière que ci-dessous mais en retenant l'ensemble.

La corvée commence dans le caisson ! Il faut désolidariser le tablier du tambour moteur. Dans ce type de volet, la fixation anti-fraude semi-rigide nécessite de percer des rivets POP et de chasser les goupilles de maintient des cercles nylon qui font office de tambour d'enroulement.

Chasser avec un clou, puis reprendre au marteau avec une multiprise pour tirer la totalité de la goupille.
Attention les cercles nylon ont aussi une vis cachée à l'opposé, ne pas taper car cela pourrait casser la pièce. (Flèches rouge sur la photo…)
Soulever alors le dernier maillon nylon d'accrochage au tablier, qui libèrera une patte inox de l'articulation. Le tablier est maintenant désolidarisé du tambour moteur.

Il y a deux petites chevilles nylon ("sapin", voir photo "tête électronique moteur" ci-dessous repère A) qui empêchent chaque carré support d'extrémité de se soulever. Il faut retirer ces deux petites chevilles !
Sortir maintenant  l'ensemble avec les carrés métalliques d'extrémités (flèche bleue sur la photo ci dessus) de chaque côté du tambour.

Pour se donner de la place, il peut être utile de sortir en premier la goupille fendue (flèche verte sur la photo) du côté opposé au moteur, puis de lever le tambour et de retirer la plaque carrée du même côté(bleue).

Il n'y a pas trop de place, mais ça va à peu près. Je suis persuadé que c'est seulement une possibilité de montage, mais il y en a certainement bien d'autres. La marque d'automatisme est SOMFY et le tablier est de marque LAKAL. Cela vous permettra peut-être de savoir si vous avez la chance que ce soit comme moi. Ce démontage concerne une petite fenêtre de 1000x1000.

Le moteur SOMFY parait directement en cause. Il porte les références suivantes :
OXIMO RTS 6/17 17 rpm 90W 220 V 50 Hz

3 Démontage du Moteur

3.1 Extraction du moteur hors du tambourSOMFY1

Le volet ne bougeant plus du tout (moteur bloqué à priori), il faut donc sortir le bloc moteur pour vérifier qu'il est bien en cause. C'est une partie délicate, car tout est très compact et représente une prouesse technique pour loger tout dans un espace aussi réduit.

Il faut commencer par retirer le flasque carré métal du côté alimentation électrique et sortir l'ensemble tambour et moteur. Vous pouvez maintenant travailler sur table.

Faire sauter le gros circlips qui bloque l'axe moteur avec le flasque carré (flèche rouge sur la photo ci contre) de ce même côté.
Sortir ce flasque carré au travers du fil d'alimentation.

La sortie moteur est fixé à l'autre extrémité vers SOMFY3le milieu du tambour octogonal, par un rivet POP sur une pièce en plastique ! Il faut tailler ce rivet avec un ciseau à bois, c'est la meilleure solution, qui permettra de refixer ultérieurement une vis à tôle au centre.

Le moteur est maintenant libre et vous devriez pouvoir le sortir du tambour octogonal en tôle, sans autre forme de difficulté.

>

>

>

 

3.2 Démontage du tube MoteurSOMFY4

Ouvrir le petit cache jaune (partie coupée en deux, repère B). Retirer le reste de cette pièce jaune délicatement sous peine de casser les deux petites pattes arrière de la partie fixe. (Je l'ai fait à la deuxième fois !) Soulever avec un tournevis est préférable.

SOMFY2Dévisser les deux vis de fixation du serre câble secteur (couleur brune photo de gauche).

Ce serre câble est aussi un connecteur ! Une fois les deux vis retirées de la pièce brune, tirer le câble secteur, il doit venir sans effort notoire, car c'est un connecteur 3 broches.

(Ne pas démonter la petite vis (TORX) centrale près du connecteur, ce n'est pas nécessaire car cela donne seulement accès aux engrenages du capteur de rotation (couleur verte sur les photos).

Une grosse bague octogonale coiffe le tube côté alimentation secteur, faire coulisser la bague de centrage sur le tambour vers le centre de l'axe moteur. Vous voyez maintenant une bague très fine que l'on ne peut pas sortir. Il y un truc !

Faire tourner celle-ci, et vous apercevrez une sorte de circlips droit (repère C sur photo de la tête électronique) qu'il faut faire glisser vers le centre du moteur.
Entre-Ouvrir DÉLICATEMENT et suffisamment cette bague qui est un engrenage du capteur de position (flèche verte) et la faire glisser sur le tube moteur. (J'expliquerai cela au paragraphe suivant). Par mesure de précaution, ne tentez pas de l'ouvrir suivant un rayon pour échapper le tube métallique, car elle pourrait peut-être casser ?

Le glissement de cette bague va découvrir une vis qui bloque la tête électronique sur le tube moteur partie fixe. La démonter (repère D).

La tête électronique peut maintenant être sortie facilement. Elle reste raccordée paSOMFY7r un connecteur (repère H dans la vue éclatée ci-après) au condensateur de démarrage et au moteur lui-même par des 3 fils assez longs. Une petite patte sous ce dernier connecteur permet de désolidariser l'électronique du moteur (et du condensateur).

Faire cette opération. Repérez les couleurs de ces fils au cas où vous sortiez les cosses pour les essais… (Sur la pièce en plastique jaunâtre de condensateur) Cela vous évitera d'avoir à reprogrammer le sens de rotation.

Il faut comprendre un système qui n'est pas très simple au premier abord, car la bague à engrenage sert aussi de palier à la rotation. Le tube moteur est bel bien fixe et l'entraînement se fait du côté opposé à l'alimentation électrique par de grosses cannelures au nombre de 5. C'est du moins ce que j'en ai déduit !
Naturellement j'ai été obligé de casser un peu la coiffe (repère G de la vue éclatée) de l'axe de sortie (à la scie à métaux) pour pouvoir la sortir. Ce n'était pas nécessaire car il faut glisser un petit clinquant sur les 2 fois 3 pattes les plus petites, et tirer fort pour l'avoir. (J'avais essayé mais peut être pas suffisamment ?)

3.3 Les essais

Le connecteur en sortie d'électronique est le suivant : La grande lame est raccordée directement au fil bleu (Neutre) Les deux autres lames (phase) du connecteur représentent le fil de marche avant et de marche arrière. Je ne peux rien dire du sens réel, car de plus il doit être inversé suivant le côté d'alimentation du volet (moteur à gauche ou à droite  !) Disons simplement un sens et l'autre.
Dans la programmation, il est donc normal de pouvoir inverser le sens, cela évite d'avoir des produits moteurs spécifiques gauches ou droits.

Il y a deux essais à faire, mais surtout à FAIRE ATTENTION lors des manipulations du 220 V.
Je recommande d'utiliser des petites cosses Faston pour faire ces essais, car avec un moteur, tout peut arriver d'un point de vue des mouvements et les contacts peuvent se transformer en courts-circuits, en flashs ou en électrocutions.
Eloignez les enfants et ne laissez pas de pièces sous tension si vous devez vous absentez quelques instants.

Faire également attention à la température du moteur, car n'étant pas avec son radiateur (le tube acier), on constate qu'il chauffe rapidement !

Sur la partie électronique, déconnectée du moteur (voir § ci-dessus), connectez une petite lampe incandescence (15W à 40W par ex.) entre le contact le plus long et l'un des deux autres. Lancez un ordre depuis la télécommande. La lampe va s'allumer un court instant, aussi bien dans un sens que dans l'autre. L'automate doit vraisemblablement contrôler des "tops" donnés par la rotation de l'aimant  circulaire, lui-même commandé par le pignon vert dont l'ensemble constitue un contrôle très fin de rotation (ou position) .
A l'extrême limite, il serait possible de ne pas contrôler le couple fourni (ce sera peut-être le cas, mais j'ignore si cela est une réalité) Il y a tout de même des composants juste avant le connecteur et un petit "run" qui repart vers la logique, alors mystère  !
Pour prolonger cet allumage de la lampe, faire tourner manuellement le petit pignon vert. Si tout est OK, la partie électronique n'est vraisemblablement pas en cause. (Il faudra essayer chacun des sens ...)

Contrôle du condensateur. SOMFY10Très souvent les condensateurs des moteurs monophasés sont défectueux et les moteurs grillent à cause de cela. Ce ne sera pas mon cas ! A l'ohmmètre, il est bon et je l'ai même provisoirement remplacé par un autre sans plus de résultats. (attention un condo peut être bon à l'ohmmètre et mauvais sous tension !)

Attention aussi car ce condensateur est particulièrement pointu en performances de tension (donc de température) dans ce cas précis.
Il est raccordé avec des petites cosses genre Faston dorées. Il est de classe élevée et s'il est mort, il devra être remplacé par un modèle identique (voir photo) garanti 3000 Heures à 475 V ou 10000 Heures à 425 V, classes C et B respectivement.

Ayant regardé les autres articles sur Internet j'ai vu quelques "conneries" assez chaudes dans d'autres sites de  blogs…Ce condensateur ne sert pas qu'à booster le démarrage, il produit le déphasage nécessaire à tout moteur ASYNCHRONE monophasé. Il peut être responsable d'un manque de couple si il fuit ou a perdu de sa valeur.
Comme connerie inadmissible lue, ne montez jamais un électrochimique à la place ! (Ils sont polarisés mais en alternatif les pôles sont où ??? Ces condos en polarités inversées et en alternatif explosent !…)

Bref le condo est bon !
Le moteur maintenant…Inutile d'essayer de faire tourner manuellement l'axe moteur (opposé à l'alimentation 220V) Pour mon cas, il ne tourne pas (et c'est normal). Alors il faut alimenter le moteur entre le fil central et l'un des deux autres (Un fil par sens de rotation et AVEC le condensateur). Ne pas insister si le moteur est bloqué.
Pour mon cas il y a du bruit, outre les relais de commande (peut-être un frein ?) mais c'est tout. Aucun mouvement !
Ce sera vérifié après au §4, il y a effectivement un frein et de plus, la forte démultiplication (3 étages de démultiplication) n'autorise plus la réversibilité.

Pour l'instant j'attends la fin des fêtes de fin d'année 2008 pour refaire le point avec l'installateur.

J'ai encore un détail à ajouter. Il y a des goupilles (4) qui semblent traverser le corps du moteur (diamétralement opposées). J'ai essayé de les chasser, mais sans résultat. Deuxièmement, ce ne sont pas 2 goupilles mais 4 ! (on aurait pu en admettre 3 suivant la position longitudinale mais c'est bien 4. Le moteur reste dans son tube ! Sans pouvoir y accéder. Surtout attendez la suite avant de le faire.

4 La dernière chance

Attention, cette opération n'est à faire que si on n'a rien à perdre, ce qui était mon cas. (Le risque de faire plus mal ne peut pas être pire, puisque ça ne marchait pas du tout). C'est donc l'opération de la dernière chance !

Je me suis finalement décidé à sortir le bloc moteur de son tube, quitte à le casser car de toutes façons il ne tournait pasSOMFY11.

Cet ensemble a été monté à force, à la presse en usine. Mais je n'en ai pas ! Alors il faut TAPER ! (CORRECTION : Ne pas taper...utiliser une presse ou serre joint de menuisier par exemple)
J'ai utilisé un tube carré de 30, faire passer les fils au centre, pour ne pas les abîmer et taper, en ayant eu soin au préalable de chasser les petites goupilles…mais ATTENTION, juste à raz du diamètre INTERIEUR du tube acier. J'ai eu de la chance !
Si vous avez un tube rond qui coulisse tout juste en intérieur, ne vous en privez pas, c'est beaucoup mieux qu'un tube carré !

A force de patience et de frappe, tout est "sorti" et un circlips a été vu se sauver, mais le deuxième… Alors le démontage commence, mettez tout dans l'ordre dans lequel vous le sortez…  C'est réellement du condensé avec des engrenages épicycloïdaux sur plusieurs étages.

Enfin le dernier élément est le frein qui fait partie intégrante du rotor du moteurSOMFY14. On s'aperçoit que ce système est trop dur à manœuvrer et qu'il peut se bloquer sur les ergots (C1 dans C3). Mise en place des deux circlips sur l'axe. Sur la partie amovible noire (repère E de la vue éclatée) la bague en bronze a tendance à sortir. La remettre en place, car les cotes sont très justes, et autrement les différentes parties "boiteraient".

Pour le frein, j'ai sorti la pièce métallique noire trouée (repSOMFY13ère C3 -à force-) et j'ai diminué la force du ressort (repère J) en en coupant une petite partie. Le frein se débloque par le champ magnétique qui tend à rapprocher la bague de ferrite D du rotor et libère ainsi la couronne caoutchoutée qui frotte entre la tulipe en plastique C1 et la pièce métallique noire trouée (C3).

Remonter tout et vérifier que l'ensemble est bien aligné sans aucun jeu. Faire les essais dans les deux sens, en direct avec le secteur. Il vous restera encore à extraire les 4 petites goupilles (perçage et sortie avec un petit extracteur de goujon).

Si tout est OK vous pouvez essayer de remonter l'ensemble dans le tube. Je l'ai fait sans aucune conviction car je m'attendais à de la casse, et de plus il y avait quelques petits durs en fonctionnement sur table.
Il faut donc à nouveau taper ! (NE JAMAIS TAPER À NU MAIS AVEC UN MORCEAU DE BOIS) Il faut faire attention aux fils, pour ne pas les abîmer, les placer dans une encoche et les tirer au fur et à mesure de l'enfoncement. Placer  les pièces ayant les trous de goupille sur une même génératrice, à préparer en présentation avant tout enfoncement dans le tube.

Il ne sera vraisemblablement pas possible de replacer les trous exactement en face des perçages du tube, il ne faut pas se leurrer ! Comme le volet roulant en question est petit, j'ai décidé de ne rien mettre, car les efforts restent faibles et les ajustements donnent un serrage très importanSOMFY12t.
Si c'est un grand volet, il sera nécessaire de repercer au mieux et au besoin de mettre un peu d'Araldite pour combler le trop d'espace. (Je déconseille de percer à un autre endroit, car cela risquerait de casser un des 4 clips de fixation des étages entre eux, sur la pièce noire photo ci-contre).

Je crois avoir tout dit, mais j'ajoute aussi que je n'en reviens pas que ça remarche après un remontage aussi "musclé". J'ai réadapté la tête d'entraînement préalablement sciée, refixée sur l'ensemble emmanché dans l'octogone en plastique avec une vis Parker sur le tube tôle octogonal, et ça fonctionne tout de même très bien.
NOTA : lors du démontage il y a deux petits tétons qui permettent de sortir l'octogone plastique de la coiffe de tête moteur. Il faut appuyer dessus en même temps et ça vient tout seul.

Au niveau électronique, le système est équipé d'unSOMFY6 processeur RISC ATMEL et de quelques circuits auxiliaires. Le petit pignon vert est associé à une roue aimantée qui passe à proximité de deux capteurs de tops vraisemblablement à effet HALL. La position est donc mémorisée très certainement par un nombre de tops assez élevé, (engrenages multiplicateurs avec la bague fendue) qui donne toujours des arrêts très précis, confirmés par le frein qui verrouille des éventuels dépassements de position.

On comprendra que l'absence d'énergie de secours (pile) est compensée par de l'EEPROM interne au CPU. Ceci permet de garder les butées hautes et basses en mémoire même sans le secteur.

5 Pas de chance !

5 mois plus tard (4/5/2009) après cette réparation musclée, et après un service parfait, le volet se bloque de nouveau. Redémontage mais cette fois j'ai malheureusement abîmé le bobinage moteur.
J'ai fait une erreur au premier démontage et au second, qui est de taper, mais j'espérais que cela ne serait qu'une seule fois...hélas !
Pour le 2ème remontage j'ai utilisé cette fois un serre joint de menuisier et j'ai pu bien enfiler le moteur dans le tube et en suivant la génératrice des pions de blocage. Il faudrait utiliser ce même procédé, adapté pour le démontage.
En effet, malheureusement lors du démontage j'ai un peu abîmé le bobinage, et là il n'y a pas de solution réelle...c'est foutu !

On remarquera que la bague bronze d'axe moteur (côté engrenages) a cassé suite aux coups et que c'est un peu normal.
Par contre il n'est pas normal que maintenant ce soit un 3ème volet qui pose le même problème de moteur qui se coince de nouveau.
Il y a certainement quelques tolérances qui ne vont pas, et vu le prix, ça ne va pas non plus.

J'ai envoyé un courrier à SOMFY et on verra quelle sera la réponse. Si ce n'est pas correct, je prévois d'adapter du matériel concurrent avec la tête radio. Les prix sont dans un rapport 5 ce qui ne me semble pas justifié, surtout dans ces conditions.

24 heures après le courrier, SOMFY a pris contact et m'a annonçé que les moteurs sont garantis 5 Ans !

La faute malheureusement au vendeur qui n'a pas spécifié sur le devis et la facture la durée de garantie. (sans spécification particulière j'ai considéré à tort que c'était la durée de garantie légale d'un an)  Mais il a été tout à fait correct et va prendre en charge, malgré mon démontage et le fait d'avoir abîmé moi-même le moteur. 

6 Conclusions

Si vous n'avez rien à perdre allez-y sans taper, mais avec un serre joint, sinon abstenez vous. Ne négligez aucun repérage ou marquage, vous gagnerez au remontage. Je n'ai même pas eu besoin de refaire les "butées électroniques hautes et basses" grâce aux différents repérages, c'est une chance supplémentaire.

Si vous deviez reprogrammer le volet n'oubliez pas de mettre hors tension les autres volets...Un autre article dédié à la programmation sera réalisé prochainement.

Finalement quel était le problème ? Je n'en suis pas certain, mais peut être un circlips manquant ? Et de toutes façons, un ressort de rappel du frein un peu trop musclé.

Je ne pensais pas aller aussi loin dans cette réparation, ce qui fait que je n'ai pris aucune photo dans le caisson, mais cette partie reste du domaine de tous les bricoleurs et peu compliqué.

Vous pourrez aussi télécharger les procédures de réglage sur le site du constructeur.
http://www.somfy.fr/accueil/telechargements.html

Vous ne trouverez pas évidemment sur ce site les photos d'accompagnement de cet article...
Je considère ce matériel comme techniquement parfaitement abouti, mais qui reste tout de même fragile et soumis à des conditions climatiques extrêmes.
C'est du beau matériel, mais comme beaucoup de choses aujourd'hui, réellement très sophistiqué (et même trop) ! Je regrette un peu mes bonnes vieilles manivelles qui étaient… écologiques et qui carburaient à l'huile de coude. On regrettera aussi la difficulté de démontage/remontage sans outillage spécial (Presse) ainsi que les 4 pions difficiles à extraire.

On regrettera le prix des pièces détachées (comme en automobile !) avec des valeurs dissuasives, ce qui n'est pas normal.

Pour le particulier, ces systèmes me paraissent un peu luxueux, et surtout embêtants quand ils sont en panne, contrairement à la manivelle qui autorise tout de même montée ou descente, même avec difficulté.

Pour les réparer, ce n'est pas trop simple, et il faut réellement avoir de bonnes notions mécaniques et électriques, voire électroniques. (Je me suis d'ailleurs planté la 2ème fois)

Cet article pourra intéresser aussi les utilisateurs d'écrans home cinéma qui ont aussi souvent ces problèmes, mais qui sont moins gâtés, car leurs matériels sont de la mauvaise importation RPC (ou PRC) à priori…. Ils peuvent adapter je pense sans problèmes ce genre de produits qui en intérieur devrait être d'une bonne fiabilité.

Alors si le challenge de la réparation vous tente allez-y, SI vous n'avez rien à perdre ! Vvrrr !

 

Une photo demandée

SOMFY0